La problématique
L’élimination et le traitement des déchets alimentaires

fleche techno

• Stockage
• Manipulation délicate
• Nuisances olfactives et visuelles
• Coût de la collecte et du traitement
• Budget non maîtrisé dans le temps
• Marchandise perdue

Les traitements proposés

fleche techno

• L’incinération
« Brûler de l’eau après l’avoir transportée »
• L’enfouissement
« Cacher les déchets en polluant l’environnement »
• La méthanisation
« Peu répandue, difficile à mettre en oeuvre et à exploiter »
• Le compostage centralisé
« Valable principalement pour les déchets végétaux »

Le transport lié à la collecte

fleche techno

Paramètres de calcul

 

Capacité des yvéhicules de ramassage
7 tonnes

 

Quantité moyenne de déchets organiques dans le chargement
60%

 

Charge moyenne d'un camion en déchets organiques par voyage
4,2 tonnes

 

Teneur moyenne en eau des déchets organiques
80%

 

Vitesse moyenne des véhicules
7 km/h

 

Consommation moyenne de diesel pour 100 Km
50 litres

 

Distance moyenne par voyage
50 km

 

Emission moyenne de CO2
1350 g/km

 

Quantité annuelle de déchets organiques des particuliers
en France
9 500 000 tonnes

 

Quantité annuelle de déchets organiques des professionnels
en France
7 000 000 tonnes

 

Quantité annuelle totale de déchets organiques en France
16 500 000 tonnes

 

Nombre de voyages à effectuer
3 928 571 voyages

La solution alternative

fleche techno

• Traiter les déchets alimentaires sur leur
Site de production
(éliminer la collecte)
• Les traiter au fur et à mesure
qu’ils sont produits
(éliminer les nuisances et le stockage)
• Les revaloriser
(ne pas essayer de les détruire en les traitants)
• Maîtriser dans le temps les dépenses
liées à leur traitement
(contrôler son budget à moyen et long terme)

Tous ces traitements utilisent des organismes vivants

Notre proposition

fleche techno

Un système mécanique:

 

• Non basé sur des organismes vivants

 

• Traitant sur site tous les déchets alimentaires

 

• Sans charge de travail supplémentaire

 

• Permettant la revalorisation et non la destruction des déchets

 

• Éliminant les coûts de collecte et de traitement actuels

 

• Permettant la maîtrise des coûts de traitement dans le temps

Schéma de fonctionnement

shema fonctionnement DSE

lavoisier dse

La maîtrise des coûts

fleche techno

• La collecte et le traitement de vos déchets organiques sont une dépense

 

• C’est une dépense ‘à fonds perdus’ qui ne peut qu’augmenter avec le temps

 

• Aujourd’hui, vous ne maîtrisez pas l’évolution de cette dépense

fleche techno

Le système actuel
Basé sur la collecte avec traitement centralisé

• La collecte :
Le coût de la collecte et la charge environnementale associée sont liés au transport. Les déchets alimentaires étant composés de 70 à 95% d’eau, le système actuel consiste à transporter principalement de l’eau.

 

• Le traitement :
Les traitements proposés sont essentiellement basés sur la destruction et non la revalorisation

camion dse

Ces méthodes de traitement
centralisé nécessitent toutes
une collecte

Charge environnementale due au transport des déchets organiques en France

Nombre de km parcourus
196 428 571 km
Quantité de diesel utilisée
98 214 286 litres
Emission de CO2
265 179 tonnes
Quantité d'eau transportée
13 200 000 tonnes
Temps passé sur la route
28 061 224 heures

fleche techno

Traitements sur site actuels

Lombricompostage :
« Élevage » de vers se nourrissant de déchets
végétaux
– Déchets végétaux uniquement
– 2kg de vers pour digérer 1kg de déchets végétaux par jour
– Environnement tempéré
– Manipulation régulière contraignante, etc

 

Compostage sur site :
Digestion aérobie par des bactéries produisant
du compost
– Déchets végétaux principalement
– Machines volumineuses
– Beaucoup de contraintes
– Faible et lente réduction de volume, etc

 

La destruction par micro-organismes :
Destruction des déchets par des micro-organismes
spécifiques
– Long processus de ‘digestion’
– Machines rejetant une grande quantité d’air chargée en bactéries (non pathogènes) dans l’environnement immédiat
– Risque d’odeurs, etc.

La technologie proposée Déshydratation thermique des déchets alimentaires. Récupération de l’eau et d’un produit résiduel sec et inerte.

shema 2

fleche techno

Les composants récupérés

• L’eau
Représentant 75 à 95% du produit initial, pouvant être
utilisée pour arroser les plantes et jardins par exemple

 

• Le produit sec
Inerte, sans odeur, se conservant sans mesure
particulière, le produit sec a gardé toutes les propriétés
agronomiques du produit de départ.

 

C’est un engrais organique composé
de qualité, répondant à la norme AFNOR NFU 42-001.
Composition moyenne :
Azote total (N) 6%
Azote ammoniacal (NA) 0,25%
Phosphate (P2O5) 3%
Potasse (K2O) 1,5%
Calcium (Ca) 1,5%
Magnésium (Mg) 0,5%
Matière organique (MO) > 95%

Notre proposition vous permet de maîtriser vos coûts,
puis de les réduire de façon significative à terme